La brasserie Gruber / Alsa-Bräu

 La brasserie Gruber en 1869

 

L'origine du nom de la brasserie se confond avec le nom de son créateur, David Gruber, né en 1825. Après des études de théologie protestante arrêtées en fin de 3ème année, il prépare son diplôme de pharmacien. Il étudie la chimie organique, et il est un des premiers à comprendre les processus scientifiques de la fabrication de la bière. Muni de son diplôme de pharmacien, il exploite d'abord la petite brasserie Clausing en 1855, puis fonde sa propre entreprise à Kœnigshoffen : la Brasserie Gruber est née. La mise au point de sa bière « Bock », une bière blonde et pâle que la concurrence ne parvint pas à imiter, fit sa renommée. S'il est novateur dans le domaine de la fabrication (effort très nouveau d'asepsie, emploi de la vapeur pour le chauffage, recherche de la qualité des matières premières), Gruber l'est également dans le domaine de la conservation : il utilise les vastes caves à Kœnigshoffen, réfrigérées par la glace qu'il fabrique en inondant durant l'hiver des terres lui appartenant. La glace ainsi obtenue se gardait telle quelle toute une année durant et permettait de conserver pendant l’été de grandes quantités de bière.

      

 Chargement d'un wagon de la brasserie

Avant 1870, la brasserie livrait beaucoup vers le reste de la France et en particulier vers Paris. La ligne de chemin de fer Strasbourg - Paris, qui longe la brasserie, y a joué un très grand rôle. Très rapidement, Gruber, qui possédait 60 wagons-glacières, utilise des trains spéciaux pour acheminer sa bière jusqu'à Paris. Cet essor industriel apporte une immense fortune à la famille Gruber, qui possède des hôtels-brasseries dans toutes les grandes villes de France, en particulier à Paris et à Strasbourg. Pourtant, après la guerre de 1870, toute exportation en dehors de l’Alsace est interdite et les allemands introduisent aussi leur bière, limitant ainsi la production et la consommation de la bière Gruber à l’Alsace.

De toutes les brasseries strasbourgeoises, la brasserie Gruber fut, en 1885, la toute première à s'être équipée d'une installation frigorifique. Fournie par le constructeur Quiri (Schiltigheim), cette installation fut modernisée en 1930. 

Après l'armistice en 1918, la bière de Strasbourg, et en particulier la bière Gruber, est appréciée plus que jamais et peut alors reprendre son essor. Au plus fort de sa production (juste avant 1870), Gruber écoulait 50000 hl dans la région, vendait 50000 fûts et 1,2 millions de bouteilles en dehors de l'Alsace.

Devenue SA en 1930, la brasserie Gruber fusionnait en 1959 avec la brasserie du Pêcheur (Fischer) située à Schiltigheim et cessa ses activités en 1965.

Les anciens bâtiments de la brasserie existent toujours. Ils forment le "Parc d'Activités Gruber" et sont aujourd'hui occupés par diverses entreprises.

Retour